Comprendre et accueillir ta culpabilité

La culpabilité est un sentiment que tu connais que tu as du mal à transcender. Ne t’inquiètes pas, nous sommes aussi passé par là et nous y passons encore régulièrement, tu n’es pas seul-e. Voici quelques pratiques pour accueillir cette émotion, mieux la cerner et la dépasser.

Publié le 
4/1/2024
Comprendre et accueillir ta culpabilité
 

Comprendre la place de la culpabilité dans ta vie

La culpabilité peut occuper de nombreuses sphères de ta vie :

  • tes relations inter-personnelles qu’elles soient familiales, amicales, amoureuses ou professionnelles.
  • ta relation au corps, à la nourriture, à l’activité physique.
  • ta relation aux obligations qu’elles soient matérielles, financières, professionnelles ou familiales.

Une chose primordiale que nous souhaitons te dire : tu as le droit de ressentir de la culpabilité ! C’est essentiel de comprendre que toute émotion a le droit d’être vécue et ressentie, car plus tu souhaiteras t’en débarrasser et plus elle se collera à toi, reviendra encore et encore sous différente forme. Le bonheur du jeu de l’égo, lorsqu’il arrive à attirer ton attention, compte sur lui pour réitérer !

Tu culpabilises, c’est ok ! Accueilles cette sensation, assieds-toi avec et chercher à comprendre d’où elle vient. Quelle est sa source ? Il est souvent plus simple d’analyser et comprendre un ressenti lorsque nous comprenons à quel moment il surgit. Quel est l’élément déclencheur ?

Mettre des mots sur des maux aident à transcender les schémas répétitifs, c’est pourquoi nous t’invitons à écrire sur ton sentiment de culpabilité. Tu trouveras ci-dessous des questions à te poser sur cette émotion :

  • La culpabilité a-t-elle toujours fait parti de ton fonctionnement ?
  • A-t-elle débuté à une période particulière de ta vie ?
  • Occupe-t-elle toutes les sphères de ta vie ou seulement certaines ? Lesquelles ? Comment se caractérise-t-elle ?
  • Es-tu certain-e qu’il s’agisse de culpabilité, ou est-ce que ça peut être une peur de rejet ? un sentiment de honte ?
  • Ce sentiment fait-il surface toujours dans les mêmes circonstances ? Vis-à-vis des mêmes personnes ? Mère ? Père ? Enfant ? Conjoint ?Fratrie ?
  • As-tu tendance à faire passer les envies ou besoins des autres avant les tiens ?
  • Est-ce que tu rends service par obligation ou par plaisir ?
  • As-tu tendance à développer des relations de sauveur/sauvé ?
  • As-tu connu un schéma répétitif familial, amical ou amoureux où l’on te faisait souvent culpabiliser ?
  • As-tu tendance à utiliser la culpabilité pour obtenir ce que tu veux ?

La culpabilité peut également être liée à une blessure de l’âme. As-tu déjà été abusé physiquement ou psychologiquement ? La culpabilité est un sentiment connu par beaucoup d’entre nous. Trouver la source de ce ressenti peut t’aider à rompre ce schéma émotionnel toxique.

Un tirage d’oracle pour éclaircir ton lien à la culpabilité :

  1. La source de ton sentiment de culpabilité
  2. Comment apaiser ta culpabilité pour faire de toi ta priorité
  3. Aide pour reprendre ton pouvoir personnel et mettre tes limites avec fermeté et bienveillance.


Oser prendre du temps pour toi pour apprendre à ne plus culpabiliser

Pour te connecter à ton intuition et ton monde intérieur afin d’analyser d’où surgit ta culpabilité, il est essentiel de t’écouter ainsi que prendre du temps pour toi. Accueillir le flow d’émotions que tu peux vivre au quotidien demande du silence et du calme pour pouvoir être dans l’introspection.

Si la méditation n’est pas ta tasse de thé, il existe de nombreuses autres pratiques : l’écriture intuitive, lire des livres de développement ou des conférences d’éveil en ligne, consulter un thérapeute pour t’accompagner dans ton cheminement de l’ombre à la lumière, discuter avec des personnes de confiance. Le point commun entre toutes ces méthodes est d’ouvrir ton cœur et ton esprit à tes ressentis subtils. Cela permet de laisser émerger une partie de toi cachée, de l’accueillir puis, l’analyser avec douceur et bienveillance.

Toutefois pour avoir accès à cette découverte intérieure, il est nécessaire d’y consacrer du temps, celui qui te parait juste. Et à cet instant, il se peut qu’un sentiment en toi vienne tout court-circuiter. Ok mais quand ? Quand puis-je prendre ce temps pour moi alors que je vis une course contre la montre ? Nous t’invitons à découvrir notre article sur les permissions et rituels pour ralentir.

En réalité, il ne s’agit pas d’une question de temps mais plutôt d’aménagement du temps que tu donnes aux autres, à tes obligations ou à ton travail et non à toi-même. As-tu conscience que si prendre une heure par semaine, par jour ou par mois pour toi te parait vraiment contraignant, c’est que tu donnes l’intégralité de ton énergie aux autres. Encore une fois il n’y a pas de règle, sur le temps que tu dois t’accorder, seulement la durée qui te parait juste pour toi, pour réaliser ton cheminement interne.

Il existe de nombreuses raisons de ne pas s’accorder du temps pour soi. Pour nous, nous en voyons deux principales : la culpabilité et le fait de donner son pouvoir personnel à quelque chose ou quelqu’un d’autre.


Source de la culpabilité : donner sans mettre ses limites

Ta culpabilité n’est que le reflet de ta vérité intérieure dissimulée et étouffée par les obligations sociales, familiales ou professionnelles que tu te mets. Tu manques peut-être un petit peu d’amour propre, par conséquent, tu as la sensation de devoir toujours être disponible, donner beaucoup et faire preuve de réactivité pour les autres. De cette façon, sans le savoir, tu leur donnes ton pouvoir personnel, tu fais les choses par obligation et non par plaisir ou envie. Tu as sans doute des difficultés à mettre tes limites.

Tu sais, tu as le droit de ne pas être parfait-e, de ne pas être toujours disponible pour les autres, de mettre tes limites ou encore de prendre du temps pour toi. Ça ne fait en aucun cas de toi, une personne égoïste. Tu as également besoin d’être ton ou ta propre sauveur-se.

Tu donnes beaucoup aux autres, tu as un grand cœur et c’est beau ! En effet, tu es une personne bienveillante et attachante. Mais est-ce-que tu ressens la sensation que tout ce que tu donnes t’épuise ? Te vide de ton énergie ? Si oui, c’est parce que ta petite bombonne d’énergie est presque vide. Nous avons tous en nous, une petite bombonne que seul nous même pouvons remplir efficacement. Le contact avec les autres peut l’alimenter mais pas la régénérer complètement. La seule façon que cette petite poche personnelle repasse au vert, c’est que tu te fasses du bien, que tu prennes du temps sans culpabilité, que tu apprennes à dire « non » quand c’est nécessaire. Une fois que ta bombonne sera repassée au vert, tu pourras mieux donner et surtout sans te fatiguer.


Le féminin sacré comme clé pour rompre le cercle de la culpabilité

L’énergie du féminin sacré est lente, douce, rêveuse et bienveillante. Elle ouvre les portes de l’intuition et l’introspection afin de retrouver le calme intérieur et surtout être en accord avec ta vérité personnelle. Pour avoir une belle connexion avec l’énergie féminine sacré, il est nécessaire de te placer au centre de ton attention. Comprendre que tu es ta propre priorité, que tu as le droit de prendre du temps pour toi, pour t’écouter et te déposer pour vivre pleinement tes émotions. Te recentrer est le meilleur moyen de rayonner avec ton cœur et non ton égo.

Le féminin sacré est la clé pour prendre ta véritable place, celle pourquoi tu t’es incarné-e. Ce travail n’est pas simple, il demande du temps, beaucoup de bienveillance et d’amour donné par tes soins à tout ton être. Une fois que tu auras plongé en toi et que tu auras fait la connaissance avec cette place tout spécialement prête à t’accueillir telle une renaissance, tu auras la force et la foi petit à petit de l’incarner aux yeux des autres, sans culpabilité, sans peur de déranger ou d’éblouir. Tu auras l’aisance et le courage de manifester tes propres rêves. Tu prendras naturellement cette place dans le monde que tu mérites d’incarner. Tu la mérites déjà même sans tout ce cheminement interne mais tu le sais pas encore, tu n’as pas conscience de la mériter pour la simple raison que tu ne t’offres pas assez de temps, d’amour propre et d’estime pour toi-même.

Portrait de Léna Nicole, astrologue de coaching, CEO de l'école d'astrologie Nidaba et de la formation en ligne

Auteure : Léna Nicole
L’astrologie m’a aidé à comprendre ce que je voulais, qui je suis, et comment équilibrer mes énergies pour créer de la lumière en moi et autour de moi.

Icône d'une flèche dirigée vers la gauche
   Retour à l'AstroBlog

AstroBlog, notre espace sacré

Entre dans l’univers des astres et du développement personnel.

En lire plus

Participe au Challenge Astro

C’est fun et c’est gratuit : on se donne 6 jours pour t'aider à décrypter ta carte du ciel, ton signe astrologique, ton signe lunaire, ton ascendant, ton mercure, ta vénus et ton mars natal avec des vidéos et du contenu didacticiel.

Je participe, c'est gratuit !
3 visuels représentant des étudiants de l'école d'astrologie de coaching Nidaba devant des devices

Deviens coach astro dès maintenant avec la méthode Nibaba !

Si toi aussi tu as la volonté d'avoir un impact positif, d'accompagner des personnes à vivre une croissance personnelle avec l'astrologie comme outil de coaching.

1980 €

Possibilité de paiement en 12 fois à hauteur de 170 € par mois.

Suivre la méthode Nidaba !
Portrait de Léna Nicole, CEO de la marque de l'école d'astrologie de coaching Nidaba
Forme représentant un shuriken violet

Abonne-toi à la newsletter astro

Tu aimes lire les contenus Nidaba ? Inscris-toi à la newsletter avec son contenu exclusif et original qui t’aidera à saisir les opportunités qui s'offrent à toi.

Forme représentant un arc en ciel ou un demi cercle roseForme représentant un fleur violette